chargement Veuillez patientez...
Actualité Marché

Bonne santé pour la location de bureau en Ile-de-France

Cet article a été écrit par Publiée le :

La dynamique prometteuse de la demande placée du début d'année se maintient avec un volume de commercialisation jamais atteint depuis dix ans à fin juin 2018.

Salvills, conseil en immobilier coté à la Bourse de Londres, vient de publier son rapport trimestriel sur le marché locatif de l’immobilier de bureau. Concernant la demande placée en Ile-de-France, celle-ci s’élève à 1 332 690 m² au 1er semestre 2018 (+15 % par rapport au S1 2017), un record depuis dix ans.

Toutes les tranches de surfaces rendent compte de cette bonne dynamique de l’activité : +28 % pour les grandes surfaces, +10 % pour les surfaces intermédiaires et +4 % pour les petites surfaces. Le dynamisme des grandes transactions est remarquable, tant en volume qu’en nombre : 41 transactions ont été recensées (28 au S1 2017). Alors que le 1er trimestre 2017 avait bénéficié de la signature de Natixis sur les Tours Duo (90 000 m²), ce qui avait fortement dopé les chiffres de la demande placée supérieure à 5 000 m².

Parallèlement, l’offre immédiate en Ile-de-France, estimée à 3 055 000 m² à la fin du 2e trimestre 2018, s’est contractée de -12 % par rapport à l’an dernier. En conséquence, le taux de vacance passe sous le seuil des 6 % pour s’établir à 5,6 %. Cette tendance baissière de l’offre immédiate est généralisée à l’ensemble des secteurs franciliens.

Dans ce contexte général, une pression sur les valeurs locatives est perceptible en Ile-de-France, avec quelques augmentations significatives dans plusieurs secteurs géographiques. À Paris, la hausse s’est généralisée pour le neuf et le seconde main à l'ensemble des arrondissements. À titre indicatif, le loyer moyen neuf dans le QCA (quartier central des affaires, partie des 1er, 2e, 8e, 9e, 16e et 17e arrondissements) atteint 704 euros/m²/an, soit +7 % en un an. À La Défense, la pression sur les loyers est surtout perceptible sur le marché du neuf (+9 %, 487 euros/m²/an). Dans le même temps, le loyer moyen pour des immeubles de seconde main est resté stable à 417 euros/m²/an.

Dans le Croissant Ouest, la hausse est significative sur les secteurs Neuilly-Levallois et Péri-Défense où le loyer moyen neuf a respectivement bondi de +11 % (490 euros/m²/an) et +30 % (344 euros/ m²/an). En première couronne, les loyers sont également orientés à la hausse, indépendamment de l’état de l’offre. L’augmentation la plus importante concerne le marché de seconde main en première couronne sud où les valeurs locatives ont en moyenne progressé de +36 %.

Plus d'actualités...
Investir en SCPI
SCPI Comptant SCPI Crédit SCPI Fiscale Toutes nos offres
Newsletter
publicite
Pourquoi choisir Primaliance ?

L'offre la plus importante du marché,
Une équipe de spécialistes dédiés,
Une sélection indépendante.
TESTEZ VOS
CONNAISSANCES