chargement Veuillez patientez...
Actualité Marché

La hausse du prix des logements a ralenti pendant l’été

Cet article a été écrit par Publiée le :

Septembre est le mois où traditionnellement le marché immobilier redémarre : installation des familles pour la rentrée scolaire, mutations géographiques des cadres… PAP le n° 1 des transactions immobilières de particulier à particulier vient de publier son baromètre de l'immobilier ancien. A retenir : une forte diminution du volume de ventes et des hausses de prix beaucoup plus sages dans la plupart des grandes villes françaises.

Le processus de baisse des taux des emprunts immobiliers semble avoir atteint son terme à l’heure où la Banque Centrale Européenne commence à normaliser sa politique monétaire : d’après l'Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux moyen toutes durées confondues ressort à 1,43% en juillet 2018 contre 1,49% en janvier. Mais comme la hausse des prix continue dans la plupart des grandes villes françaises, les acheteurs commencent à avoir du mal à suivre. C’est ce qu’illustre en particulier la baisse de 15% du nombre de transactions sur les trois derniers mois (promesses de vente signées en juin, juillet, août) par rapport à la même période l’année dernière.

Sans surprises, les prix commencent aussi à s’assagir dans la plupart des grandes villes. Plus de hausses à deux chiffres comme on pouvait en trouver il y a encore quelques mois. Les villes connaissant les hausses les plus fortes sont toujours Bordeaux et Lyon à +7.2% et +7.4% sur les 12 derniers mois, alors que Paris enregistre un chiffre plus modeste qu’auparavant à +5.2%.

En quelques années, les prix immobiliers à Bordeaux et à Lyon, maintenant supérieurs au seuil symbolique des 4000 €/m2, ont rattrapé et parfois dépassé ceux de villes emblématiques du Sud-Est comme Aix-en-Provence et Nice. A l’image d’une dynamique économique très forte des deux premières qui se confirme année après année (plus l’effet TGV pour Bordeaux sans aucun doute).

Dans un marché qui reste malgré tout globalement haussier, certaines villes perdent en attractivité économique et cela se ressent dans les prix : -2.4% sur 12 mois pour Aix-en-Provence, -1.8% pour Toulon et -0.6% pour Grenoble.

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Plus d'actualités...
Investir en SCPI
SCPI Comptant SCPI Crédit SCPI Fiscale Toutes nos offres
Newsletter
publicite
Pourquoi choisir Primaliance ?

L'offre la plus importante du marché,
Une équipe de spécialistes dédiés,
Une sélection indépendante.
TESTEZ VOS
CONNAISSANCES