chargement Veuillez patientez...

Bureaux : en quoi l’épidémie de Covid-19 va modifier en profondeur les espaces de travail de demain (CBRE)

Cet article a été écrit par Publiée le :

L’impact économique de l’épidémie de Covid-19 aura été sans précédent à l’échelle mondiale, n’épargnant aucun secteur économique, pas même l’immobilier. CBRE a récemment analysé les perspectives qui peuvent se dessiner sur l’immobilier de bureau suite à cette crise, en particulier à l’aune du développement structurel du télétravail. Amandine Dumont, Directeur Exécutif du Conseil aux Utilisateurs de CBRE et Olivier Cros, Directeur Workplace Strategy, ont apporté leur expertise sur ce sujet et tenté de répondre aux différents questionnements des investisseurs immobiliers.


 

Pour CBRE, le Covid-19 a été un véritable accélérateur des tendances qui étaient déjà à l’œuvre depuis un certain temps, en particulier celles du coworking et du télétravail qui concernent directement la façon dont les espaces de bureaux sont aménagés et utilisés. « Sur cette question, la crise nous a fait gagner 5 à 10 ans. Nous assistons vraisemblablement à une mutation sociétale vers de nouveaux modes de travail significativement hybrides, mariant de manière encore plus accrue le virtuel et le physique, le présentiel et le distanciel. La réflexion sur notre façon d’occuper les locaux et de les aménager en est le corollaire inéluctable, même si elle doit être considérée dans une échelle de temps plus longue, de l’ordre de 12 à 18 mois, avec une période intermédiaire propice aux tests et au prototypage » analyse Olivier Cros, Directeur Workplace Strategy de CBRE France.

Au-delà de l’organisation du travail en elle-même, la pandémie a mis en valeur les problématiques de la socialisation en entreprise, des rapports humains et de la motivation des équipes pendant les périodes de confinement. L’immobilier de bureau doit plus qu’auparavant intégrer ces dimensions importantes dans son agencement. « Critère essentiel d’attractivité avant la crise, et témoins de la culture d’entreprise, l’immobilier, les espaces et les modes de travail le seront plus encore après, incarnant le lien entre l’entreprise et ses salariés » explique ainsi Amandine Dumont, Directeur Exécutif du Conseil aux Utilisateurs de CBRE France, « plus que jamais lieu de "socialisation", le lieu de travail doit être repensé. On constate d’ores et déjà un effet de balancier entre la réduction des besoins en termes d’espaces de bureaux classiques compte-tenu de la pérennisation partielle du télétravail escomptée d’un côté, et l’augmentation des besoins liés aux enjeux sanitaires (distanciation) de l’autre. »

De façon plus structurelle, il semble que la crise sanitaire aura permis à de nouvelles habitudes de travail pérennes de se développer, qui ne disparaitront pas nécessairement au moment du retour des salariés en présentiel. « La virtualisation des échanges entre les équipes est en réalité la transformation majeure de la période que nous venons de vivre. » pense Olivier Cros. « Au-delà du seul télétravail, elle remet en cause la temporalité et la géographie du travail, et à moyen ou long terme, implique des bouleversements majeurs pour l’organisation des entreprises. Mais elle ne signifie pas la disparition du bureau physique, bien au contraire. Elle invite les entreprises à véritablement penser les usages et les services nécessaires du travail ‘au bureau’ ».

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Plus d'actualités...
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection indépendante
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
En savoir plus
Contactez-nous
Téléchargement
Guide
Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Télécharger le guide