chargement Veuillez patientez...

L’interview du gérant : La SCPI LF GRAND PARIS PATRIMOINE

Cet article a été écrit par Publiée le :

Marc-Olivier PENIN, Directeur Général de La Française Real Estate Managers, nous présente la SCPI LF Grand Paris Patrimoine, qui mise sur le dynamisme induit par le développement du projet du Grand Paris. Cette SCPI fait partie des premières à avoir obtenu le label ISR fin 2020.

 

1 - Pouvez-vous nous décrire en quelques mots la stratégie de la SCPI LF Grand Paris Patrimoine ?

A titre d’exemple, quelles ont été les dernières acquisitions ? 

[Marc-Olivier PENIN] La SCPI LF Grand Paris Patrimoine est une SCPI qui vise à investir sur Paris et sa région. Son objectif est de saisir dès aujourd’hui l’opportunité du développement du projet du Grand Paris afin de développer une politique d’investissement dédiée à un véhicule immobilier. Notre volonté est de capter un rendement immobilier en développant le patrimoine autour du projet du Grand Paris afin de bénéficier du potentiel de création de valeur dans les années à venir.

On peut noter quelques investissements phares en 2020 :

- Un immeuble de bureaux de 10 000 m² dans le 17ème arrondissement de Paris

- Un immeuble neuf de bureaux à Malakoff représentant un investissement de 100M€ pour la SCPI

- Une école dans le 10ème arrondissement de Paris

 

2 – Quel est l’impact aujourd’hui de la crise du COVID 19 sur la SCPI LF Grand Paris Patrimoine ?

La SCPI LF Grand Paris Patrimoine est exposée à 98% au secteur du bureau et à 2% au secteur des résidences gérées. Elle ne comporte pas de commerces non alimentaires ou d’hôtels qui ont été les actifs les plus touchés dans cette année 2020.

Sur les 200 locataires de la SCPI, près de 80 % des revenus locatifs proviennent d’administrations, de grandes entreprises et d’entreprises de taille intermédiaire, et seuls 0,8% des loyers concernent des PME qui ont été ciblées par les dispositions gouvernementales et les fermetures administratives. La SCPI LF Grand Paris Patrimoine a présenté un taux d’encaissement des loyers proche de 100%. Elle a donc été assez peu impactée par la crise de 2020.

 

3 – Selon vous quel est le risque dû au développement du télétravail sur le secteur ? 

Cette question est probablement la question la plus posée depuis le 1er confinement : ne sommes-nous pas trop optimistes sur les bureaux ? Il est primordial de noter que la crise sanitaire n’a pas provoqué de rupture majeure mais est un formidable accélérateur de tendances déjà à l’œuvre et identifiées à La Française. En effet, la progression du télétravail n’induit pas une absence de besoin de bureaux mais la transformation des besoins de bureaux. Les salariés auront continuellement besoin de venir au bureau. Le confinement l’a prouvé, certaines tâches peuvent être réalisées à distance, d’autres non.

Les bureaux vont continuer à évoluer, les problématiques liées à l’environnement et l’intégration de critères liés à la durabilité deviennent primordiales. On peut également noter des forces de soutien à la demande de bureaux telle la dédensification des espaces (plus de m² par salarié) ou encore l’accroissement de la population active.

Plus que jamais, la localisation, la flexibilité et la centralité des immeubles de bureaux sont des critères primordiaux, et c’est bien ces caractéristiques qui sont exigées lors de nos investissements sur ce secteur, et cela depuis plusieurs années. A l’inverse nous n’hésiterons pas à céder progressivement les actifs qui tendraient à s’écarter de ces critères.

 

4 - Quelle est votre performance pour 2020 et quel objectif pour 2021 ? 

Conformément à nos prévisions de début d’année, la SCPI a distribué 4.41% en 2020. Nous avons l’intention d’augmenter un peu cette distribution en 2021, d’autant que le niveau de réserves distribuables de la SCPI est important, mais nous devrons composer avec les effets de la crise sanitaire qui se poursuit.

Quelle évolution attendre du prix des parts ?

Les expertises de fin d’année ont montré une bonne stabilité des prix des actifs qualitatifs loués, ce qui s’est traduit par le maintien des prix de part en fin d’année.

 

 

5 – Un mot sur le label ISR ?

Nous sommes ravis d’avoir été l’une des premières sociétés de gestion à recevoir le label ISR pour une de nos SCPI.

Ce label est la concrétisation d’une démarche entamée depuis de longues années, d’intégration systématique de critères ESG dans nos acquisitions et d’audits réguliers de nos immeubles.

Il est important de noter que le label ISR n’est pas la seule manière d’intégrer des critères ESG et nous travaillons à l’intégration et le suivi de ces critères sur d’autres véhicules de la gamme.

 

6 - Et enfin, pouvez-vous nous donner 3 raisons d’investir dans la SCPI LF Grand Paris Patrimoine ?

- La SCPI propose une thématique d’investissement différenciante, sur un projet de grande envergure, et qui parle aux franciliens et aux français.

- Le portefeuille de la SCPI est constitué et compte déjà plus de 50 actifs qui représentent une capitalisation supérieure au milliard d’euros. La SCPI présente donc une excellente mutualisation et diversification des risques locatifs,

- La SCPI propose de plus un taux de distribution qui devrait être supérieur à la moyenne du marché en 2020 ainsi qu’un niveau de réserves supérieures à 1 an de distribution.

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI

Par mot clé ...

SCPI & OPCI

AESTIAM PLACEMENT PIERRE
IROKO ZEN
COEUR DE REGIONS
ACTIVIMMO
AEDIFICIS
EFIMMO 1
EUROVALYS
IROKO ZEN
RIVOLI AVENIR PATRIMOINE
FAIR INVEST
société

BNP PARIBAS REIM
FIDUCIAL GERANCE
HSBC REIM
AESTIAM
SOFIDY
PERIAL
AMUNDI
PAREF GESTION
IMMOVALOR GESTION
INTERGESTION
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection neutre
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
En savoir plus
Contactez-nous
Téléchargement
Guide
Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Télécharger le guide