chargement Veuillez patientez...

L’amélioration de CM -CIC Pierre Investissement en 2016 s’est précisée

Cet article a été écrit par Publiée le :

Après un exercice 2016 où CM-CIC Pierre Investissement a réussi à stabiliser son dividende, l’optimisme demeure en 2017. La progression du prix d’acquéreur depuis le début de l’année (+0,82%, 258,5€ au 20 juin) traduit la confiance des associés.

Avec l’arrêté des comptes de l’exercice 2016, CM-CIC Pierre Investissement (CM-CIC SCPI Gestion) affiche une progression de son chiffre d’affaires en raison de ses investissements et de sa gestion locative. Des travaux sur certains immeubles ont été également menés. L’objectif étant de proposer des valeurs locatives cohérentes tout en présentant au patrimoine un état d’entretien conforme à l’attente des locataires. L’ensemble de ces efforts aboutit à un résultat de 3,75m€ fin décembre (vs 3,61m€ en 2015). Quant au taux d’occupation financier, il marque une progression significative à 90,78% soit 4 points de mieux que sur la même période de 2015 (86,76%). Malgré tout, la prudence a conduit à maintenir le dividende à 10,6€. Il fait ressortir un taux de distribution de 4,18%. Par ailleurs, la société de gestion ne manque pas de mettre en évidence « un fort excédent de demandes à l’achat » lors des confrontations mensuelles. Cet aspect a sa traduction quantitative sur le prix d’acquisition de la part de la SCPI. Il marque une hausse de 1,5% à 254€ en 2016 (vs 250€).

2017 confirmera-t-elle ces tendances favorables ? Probablement, à entendre CM-CIC SCPI Gestion. Pourtant, le 1er trimestre a été marqué par le départ d’un locataire à Orléans et la défaillance d’un autre à Lille (575m2), lesquels sont venus plomber le taux d’occupation financier (88,14%). Mais la société de gestion reste sereine. D’abord, Sopra a pour projet de s’étendre sur l’actif orléanais, quant au 2ème bien, une recherche active de locataire est déjà entamée.

Cette foi dans l’avenir alors que le résultat à court terme souffre d’un léger tassement » n’a pas pénalisé le montant du 1er acompte. Il est demeuré à 2,7€ (avant prélèvements obligatoires et sociaux). Et sur l’ensemble de l’exercice 2017, l’optimisme perdure. « Les données devraient s’améliorer » grâce notamment à des investissements en cours et la poursuite prudente des arbitrages. En attendant de voir si le futur donnera raison à la SCPI, une réalité est bel et bien là. Le marché secondaire reste parfaitement liquide « avec une demande à l’achat non satisfaite et un volume d’échange de parts inférieur à 1% du capital sur le 1er trimestre ». La nouvelle progression du prix d’acquéreur depuis le début de l’année (+0,82%, 258,5€ au 20 juin) n’est elle pas la traduction de la confiance des associés. 

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection indépendante
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
En savoir plus
Contactez-nous
Téléchargement
Guide
Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Télécharger le guide