chargement Veuillez patientez...

Quelles SCPI les Français ont-ils plébiscitées en 2016 ?

Cet article a été écrit par Publiée le :

Le niveau de collecte est un indicateur de succès. Dans le « top ten » des SCPI les plus appréciées en 2016, on ne dénombre plus que 6 SCPI de bureaux contre 9 en 2015 et l’arrivée de la championne de l’année Primovie spécialisée sur la santé. 

2016 marque un nouveau record historique du montant de capitaux investis en SCPI. Au total, les SCPI ont collecté en net 5,56 mds € contre 4,27 mds € en 2015 soit une augmentation de 30%. Le trio gagnant (Primovie, Accimmo Pierre et Rivoli Avenir Patrimoine) engrange à lui seul 1,31mds€ soit 23,7% de la collecte nette totale. Pour mémoire en 2015, les 3 SCPI dans le peloton de tête (Rivoli Avenir Patrimoine, PF02, Primopierre) avait reçu 1,01md€. Ce montant qui représentait 39% de la collecte nette totale (2,6 mds€) souligne en 2016 un « éparpillement » de la préférence des épargnants vers toutes sortes de produits dont Primovie, dédiée à la santé, a été la grande gagnante.

Si l’on ouvre le classement aux 10 premières SCPI, elles ont emporté 58,6% des souscriptions (vs 55% en 2015). Le choix des investisseurs particuliers est également plus diversifié. Le segment des bureaux qui monopolisait l’attention avec 9 SCPI en 2015 n’en contient plus que 6. Se sont ajoutées, parmi les véhicules préférés des français, 2 SCPI commerciales (Actipierre Europe, Immorente) et une spécialisée (Primovie).

Le « driver » de la collecte est-il imputable aux taux de distribution de la SCPI ? Pas forcément. Sur les 10 SCPI ayant obtenu la collecte la plus forte, la moitié délivre des taux de distribution supérieurs à celui de la moyenne de la catégorie entreprise (4,63%) : Corum (6,3%), Epargne Foncière (4,7%), Immorente (4,84%), Primovie (5%) et Primopierre (5%). Les 5 autres, dont le rendement est un peu plus décevant, ont elles sans doute encore bénéficié d’un effet notoriété (PF02, 4,55%), de l’efficacité de grands réseaux bancaires situés partout en France l’instar du groupe Amundi (Rivoli Avenir Patrimoine 4,14%, Edissimmo 4,47%) ou de BNP Paribas (Accimmo Pierre 4,49%). Quant à Actipierre Europe (4,31%) l’axe commerce, cœur de l’expertise de Ciloger, ajouté à une dimension européenne, a suffi à convaincre.

Le top ten du classement

Il distingue d’abord 2 SCPI qui engrangent une collecte nette individuelle de plus de 400m€. Avec 489,9m€ intégralement investis, Primovie (Primonial REIM) se taille la part du lion. Surfant sur l’intérêt croissant des épargnants pour les actifs de santé et de l’éducation, elle suit ainsi une tendance similaire à celle de Pierval Santé (Euryale AM) dont la collecte a quasiment triplé en l’espace d’un an : de 24m€ à 70,7m€.

2ème Accimmo Pierre a récolté 449,6m€ contre 258,1 m€ en2015. Portée notamment par la réalité d’un placement montrant « une performance très compétitive » par rapport à d’autres produits, la SCPI peut se targuer de compter parmi les rares dont le dividende a progressé en 2016 (8,53€ vs 8,43€) et de la force de frappe de son gestionnaire, BNP Paribas.

Viennent ensuite 4 SCPI dont la collecte dépasse 300m€. Dans l’ordre ce sont Rivoli Avenir Patrimoine (Amundi Immobilier, 378,9m€, actualité du 8 mars) suivie de sa sœur Edissimmo (346,1m€). Pour cette dernière, l’afflux de liquidité lui permet d’afficher une capitalisation dépassant enfin les 2 mds € (2,2 mds€ vs 1,88m€ en 2015). Puis il s’agit de Corum (Corum AM, 329m€) et de Primopierre (Primonial REIM, 324,5m€). Forte de la stabilité de son dividende (9,84€ vs 9,80€), la SCPI se positionne sur des actifs qualitatifs de grande taille afin d’être reloués vite et bien. Bingo, cette stratégie lui fournit l’occasion d’afficher un rendement de 5% et une place dans le classement des SCPI les plus performantes…et les plus appréciées !

Dans les 4 dernières du top ten figure une habituée PF02 (Périal). Sa collecte 2016 est certes significative (257,1m€) mais elle marque un net recul par rapport à celle enregistrée en 2015 (348m€). Il est vrai que les résultats de l’année sont décevants (4,55% vs 5,01%) au regard d’une philosophie environnementale dont personne ne doute de la pertinence.

Le navire amiral de Sofidy, Immorente ramasse 250,5m€, quelques 25m€ de plus qu’en 2015. Stabilisant son dividende sans ponction sur ses réserves, la SCPI mène une gestion active en vendant sans état d’âme des actifs ne « ne répondant plus aux critères actuels d’investissement ».

Epargne Foncière (La Française AM) a reçu 234,1m€, un montant proche de celui de 2015 (236,1m€). Placé dans 17 actifs pour un montant de 368m€, ce cash entérine la volonté de développement et de rajeunissement du patrimoine.

Enfin, fermant la marche, Actipierre Europe (Ciloger) engrange presque le double de 2015 avec 196,7m€. Un montant sans doute insuffisant pour nourrir ses ambitions. Du coup, l’effet de levier du crédit lui a permis d’étoffer son patrimoine via 325m€ d’investissements (70,3m€ en 2015). En d’autres termes, en 2016 le patrimoine d’Actipierre Europe a progressé de 32% en surfaces commerciales (161000m2). L’expertise immobilière valorise dorénavant le portefeuille à 441m€ (+36%) contre 323,96m€ en 2015.

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI

Par mot clé ...

SCPI & OPCI

PERIAL EURO CARBONE
PF HOSPITALITE EUROPE
IROKO ZEN
CRÉDIT MUTUEL PIERRE 1
ACTIVIMMO
EUROVALYS
EFIMMO 1
ACTIVIMMO
CRISTAL RENTE
COEUR DE REGIONS
société

BNP PARIBAS REIM
FIDUCIAL GERANCE
HSBC REIM
AESTIAM
SOFIDY
PERIAL
AMUNDI
PAREF GESTION
IMMOVALOR GESTION
INTERGESTION
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection neutre
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
Téléchargement
Guide
Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Télécharger le guide