chargement Veuillez patientez...

SCPI et OPCI affichent une collecte très solide au 1er trimestre 2020 malgré le confinement

Cet article a été écrit par Publiée le :

L’ASPIM et l’IEIF viennent de publier les principaux indicateurs du marché de la pierre papier (SCPI et OPCI) pour le 1er trimestre 2020. Ces chiffres étaient très attendus car la fin du trimestre aura été marquée par le début du confinement et la mise à l’arrêt brutal d’une bonne partie de l’économie.

Le démarrage du 1er trimestre a eu lieu sur une dynamique de collecte très forte, dans la foulée d’une année 2019 record. C’est pourquoi, malgré le ralentissement observé en fin de trimestre, le niveau global de collecte enregistré sur l’ensemble de la période reste en très forte hausse par rapport au 1er trimestre 2019 : +47% à 3,8 milliards € si l’on additionne les chiffres des SCPI et des OPCI Grand Public.

« S’il est encore trop tôt pour mesurer les conséquences des crises sanitaire et économique sur le secteur et la performance des fonds, force est de constater que les SCPI et OPCI ont abordé la crise en bonne condition. Non seulement la croissance de la collecte a été solide pour les deux véhicules au premier trimestre, mais aucun mouvement significatif de retraits n’est à signaler sur les mois de mars et d’avril. Depuis le début de la crise, les adhérents de l’ASPIM soutiennent leurs locataires commerçants en difficulté par des mesures d’aménagement des loyers commerciaux, avec une préoccupation constante pour l’intérêt des porteurs de parts. C’est en anticipation de ces mesures d’accompagnement, qu’une majorité de SCPI a choisi de réduire le montant du premier acompte sur dividende de l’année. Ces baisses conjoncturelles ne préjugent pas néanmoins du niveau de distribution annuel. En dépit du contexte, la collecte s’est poursuivie en avril, mais comme attendu, son rythme est très inférieur à celui de la période avant confinement » analyse Frédéric Bôl, président de l’ASPIM.

En termes d’acquisitions, les SCPI ont investi 1,45 milliard € au cours du 1er trimestre, avec une part majoritaire de ce montant alloué aux bureaux (61%), le reste étant ventilé sur la logistique (14%), les commerces (9%), l’hôtellerie (9%) et la santé (6% sur les Ehpad et les centres de santé). Au plan géographique, l’étranger a représenté 45% des acquisitions (dont 19% en Allemagne, 9% au Benelux et 6% en Espagne), suivi par l’Île-de-France (38% dont 10% pour Paris intra-muros) et les marchés régionaux (17%).

Sur le front de la performance, alors que les marchés boursiers s’effondraient sous l’impact de la COVID-19, force est de constater la grande résilience du marché de la pierre papier. En effet, l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’Entreprise France enregistre une performance globale des SCPI d’entreprise de +6,7% sur 12 mois glissants à fin mars. (+4,4% de rendement courant et +2,3% de revalorisation des prix de parts).

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Plus d'actualités...
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection indépendante
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
En savoir plus
Contactez-nous
Téléchargement
Guide
Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Télécharger le guide