chargement Veuillez patientez...

SCPI Aestiam Pierre Rendement : une forte baisse du dividende à prévoir en 2020

Cet article a été écrit par Publiée le :

La SCPI à capital variable Aestiam Pierre Rendement (ex-Foncia Pierre Rendement) est investie à 68% en actifs commerciaux (locaux commerciaux et boutiques) et à 22% en hôtels et actifs de séminaires. Son patrimoine est donc touché de plein fouet par la crise sanitaire du Covid-19. Après un premier trimestre prudent qui a vu sa distribution portée à 9,60 € par part (contre 11,01 € de distribution trimestrielle en 2019), le second trimestre correspondant à l’essentiel de la période de confinement marque plus nettement le pas avec un acompte fixé par la société de gestion à 7,14 €, en baisse de 35% par rapport aux acomptes versés en 2019.

Le commentaire de gestion d’Aestiam pour le premier semestre est à la fois réaliste et rassurant, car il précise que les franchises de loyers consenties sont finalement assez rares, mentionnant pour l’essentiel des différés de paiement qu’il conviendra de rattraper dans la durée. On peut donc raisonnablement anticiper un redressement de la distribution sur les prochains trimestres, sous réserve que de nouvelles mesures de confinement ne viennent pas perturber le redressement de la SCPI : « sur le plan immobilier, le dividende du deuxième trimestre est issu des loyers de la période avril à juin, période correspondant au confinement lié à la pandémie qui sévit encore. Cet épisode a des répercussions différentes selon la typologie des actifs immobiliers et selon le secteur d’activité des locataires. Les commerces et hôtels ont bien sûr été les plus touchés, bon nombre des premiers ayant été fermés au moins deux mois et les seconds l’étant toujours à cause de l’absence de clientèle voyageant, que ce soit pour des motifs professionnels ou du tourisme. L’impact sur les encaissements de loyers est donc significatif, qu’il résulte de difficultés de trésorerie passagères ou parfois d’opportunisme et nous amène de facto à baisser l’acompte du second trimestre à 7,14 euros par part. Depuis le début du confinement, toutes les équipes d’AESTIAM s’efforcent d’entretenir le dialogue avec les différents locataires pour trouver les solutions les plus adaptées aux différentes demandes. A ce jour, nous n’avons dû consentir que de rares franchises de loyers sur quelques commerces et nous sommes mobilisés pour rattraper les retards de paiement ou les différés acceptés dès que cela s’avère possible. En ce qui concerne les hôtels et séminaires, nous continuons les discussions avec les exploitants et sommes confiants pour trouver une issue acceptable pour tous. Rappelons que ce secteur était en pleine croissance, que les dernières années montraient une activité extraordinaire et qu’il était ainsi particulièrement recherché », précise Aestiam dans sa communication aux associés.

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Plus d'actualités...
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection indépendante
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
En savoir plus
Contactez-nous
Téléchargement
Guide
Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Télécharger le guide