chargement Veuillez patientez...

Le volume des investissements a atteint 3,1 milliards € sur le marché résidentiel en France au T1 2022 selon ImmoStat

Cet article a été écrit par Publiée le :

Au premier trimestre 2022, le montant global des investissements résidentiels réalisés en bloc en France, tel que mesuré par le GIE ImmoStat (constitué des experts immobiliers BNP Paribas Real Estate, CBRE, Cushman & Wakefield et JLL) en partenariat avec BPCE Solutions immobilières, Foncia Valorisation et Ikory, s’est affiché à 3,1 milliards €, un chiffre très élevé par rapport à la moyenne historique même si en léger retrait -de 9 %- par rapport à la même période de 2021, qui était exceptionnelle. Ce chiffre global se ventile entre le segment des actifs résidentiels classiques (2,7 milliards €) et celui des actifs résidentiels gérés (358 millions €).

BNP Paribas Real Estate estime que 2022 pourrait marquer un nouveau record sur l’investissement immobilier résidentiel

« Avec 3,1 milliards € investis au cours du premier trimestre 2022, le marché de l’investissement en résidentiel commence fort l’année et laisse présager un nouveau volume record pour 2022, dynamisé par plusieurs portefeuilles mis sur le marché. L’appétit des investisseurs pour le résidentiel ne se dément pas : ils sont attirés par des fondamentaux économiques et démographiques solides et la résilience de ce produit sort renforcée par la crise du Covid-19 », résume Jean-François Morineau, directeur général délégué conseil habitation et hospitality de BNP Paribas Real Estate.

« Compte tenu du manque d’offre dans l’existant et des exigences de plus en plus pressantes en matière de normes environnementales, le neuf devient la cible des investisseurs qui cherchent à accroître leur exposition au résidentiel », complète pour sa part Sébastien Lorrain, directeur résidentiel de CBRE France.

L’indicateur de volume investi « en bloc » établi par les membres du GIE ImmoStat (BNP PRE, CBRE, Cushman & Wakefield et JLL), associés pour l’occasion à BPCE Solutions immobilières, Foncia Valorisation et Ikory, désigne le volume global des actifs résidentiels acquis en bloc pendant la période de référence avec un objectif de placement de la part des acquéreurs.

Le périmètre de l’indicateur ainsi défini intègre les logements locatifs classiques ou intermédiaires, les résidences étudiantes et seniors (hors Ehpad), les résidences de coliving, et les actifs résidentiels mixtes. Les logements sociaux purs sont en revanche exclus de l’univers étudié.

Très bonnes performances de l’immobilier géré

Le volume investi sur le segment du logement classique et intermédiaire a diminué de 16% à 2,7 milliards € au T1 2022, mais cela masque en réalité une très belle performance du classique pur qui a plus que doublé en un an puisqu’il représente sur T1 2022 l’intégralité du segment, alors que le logement intermédiaire n’a enregistré aucune transaction sur cette période à l’inverse du T1 2021 qui avait vu d’importantes cessions de portefeuilles. Au 1er trimestre 2022, le marché de l’immobilier résidentiel en bloc a été boosté par une transaction exceptionnelle qui a représenté 77% du volume global : l’achat par CNP Assurances du portefeuille Lamartine, cédé par CDC Habitat pour 2,4 milliards €.

Autre segment très porteur sur le premier trimestre de cette année : celui des actifs résidentiels gérés, qui a fait un bond de 170% à 358 millions €. Dans le détail, ce volume est constitué des transactions sur les résidences seniors pour 169 millions €, celles concernant les résidences étudiantes pour 152 millions €, et le coliving pour 36 millions € (ce dernier s’affichant en net retrait par rapport aux 100 millions € enregistrés trimestriellement en 2021, en raison d’une pénurie d’offres). «Ce type de produit se développe et se transforme avec de nouveaux usages. Ils intéressent les investisseurs en quête d’opportunités vertueuses», analyse Jean-François Morineau.

A noter : une présence plus marginale des investisseurs étrangers au T1 2022 avec 4% des volumes globaux, contre 14% en 2021 selon JLL.

 « Les produits mis en vente sur le marché résidentiel rencontrent toujours un franc succès, si tant est qu’ils répondent à un certain nombre de critères – localisation, accessibilité, performance énergétique », synthétise Florence Sémelin, directrice investissement résidentiel et actifs gérés au sein du département investissement de JLL.

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Plus d'actualités...

Par mot clé ...

SCPI & OPCI

ALLIANZ PIERRE
IROKO ZEN
NEO
FAIR INVEST
ACCES VALEUR PIERRE
ACCIMMO PIERRE
EUROVALYS
EPARGNE PIERRE
SELECTIPIERRE 2
AESTIAM PLACEMENT PIERRE
société

BNP PARIBAS REIM
FIDUCIAL GERANCE
HSBC REIM
AESTIAM
SOFIDY
PERIAL
AMUNDI
PAREF GESTION
IMMOVALOR GESTION
INTERGESTION
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection neutre
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
En savoir plus
Contactez-nous
Téléchargement
Guide
Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Télécharger le guide