chargement Veuillez patientez...

Une acquisition en logistique près de Poitiers pour la SCPI Vendôme Régions de Norma Capital

Cet article a été écrit par Publiée le :

La SCPI Vendôme Régions de la société de gestion Norma Capital poursuit sa trajectoire dynamique en pleine pandémie de Covid-19. Lancée en mai 2015, cette SCPI a distribué un rendement net proche, voire supérieur à 6% à ses associés sur les quatre premiers exercices complets : 6,13% en 2016, 5,96% en 2017, 6,03% en 2018, 6,10% en 2019. Et les trois premiers trimestres de 2020 s’inscrivent sur une tendance particulièrement résiliente avec une distribution de 5,90% en rythme annualisé, quasiment le même niveau que sur les trois premiers trimestres de 2019. Le patrimoine de la SCPI Vendôme Régions, majoritairement constitué d’actifs de bureaux en régions, semble ainsi très peu impacté par la crise sanitaire.

Un signe qui ne trompe pas : la société de gestion Norma Capital a réussi à encaisser 94% des loyers de la SCPI Vendôme Régions au 2nd trimestre 2020, période la plus affectée par le confinement. C’est quasiment un rythme habituel pré-Covid. Sur le 3ème trimestre qui a été concomitant avec le rebond de l’économie post-confinement de printemps, le taux d’encaissement des loyers atteint même 97,98% ! Norma Capital a pu négocier le prolongement de certains baux, car il est bien connu dans le monde de l’immobilier tertiaire que le meilleur locataire est celui qui est déjà dans les murs. Et contrairement à certaines SCPI gérées par d’autres sociétés de gestion, le rythme de collecte de Vendôme Régions continue à surprendre positivement avec 14,5 millions € collectés au T2 2020 et 13,5 millions € au T3 2020, pour une capitalisation qui atteint 192 millions € au 30/09/2020. Pour rappel, la collecte avait atteint 28 millions € au 1er trimestre 2020. Le coup d’arrêt de l’activité commerciale lié au confinement en avril et au début du mois de mai a donc eu un impact assez limité sur la SCPI Vendôme Régions. Pour mieux tenir compte du potentiel commercial de son véhicule immobilier, le gestionnaire a d’ailleurs décidé de porter son capital maximum statutaire de 300 à 500 millions € (résolution approuvée par les associés lors de la dernière assemblée générale).

Il est donc logique dans ce contexte que de nouvelles acquisitions soient négociées pour investir la collecte (10 sur les trois premiers trimestres de 2020). Un des derniers investissements emblématiques de la SCPI : un actif mixte activités / bureaux d’une surface de 3300 m2, négocié pour 1,56 millions € acte en mains auprès d’un vendeur privé. Cet immeuble est loué depuis 1991 à la société SAF (Société Allumettière Française), filiale du groupe Logista spécialisé dans la distribution de tabac et de produits alimentaires auprès des commerces de proximité en France et en Europe du Sud. L’activité du locataire a été très peu impactée par la crise sanitaire, compte tenu des canaux de distribution considérés comme commerces essentiels pendant le confinement. Il n’y a donc eu ni report ni franchise de loyer. L’actif est situé dans une zone d’activités très développée au nord de Poitiers, à proximité immédiate de l’autoroute A10 reliant Paris à Bordeaux. Ce site accueille globalement plus de 180 entreprises -dont Rexel, Loxam et GLS- et 14 000 salariés.

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Plus d'actualités...
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection indépendante
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
En savoir plus
Contactez-nous
Téléchargement
Guide
Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Télécharger le guide