chargement Veuillez patientez...

Cristal Rente , le placement anti délocalisations

Cet article a été écrit par Publiée le :

Dernière acquisition en date pour la SCPI de rendement d’Intergestion :  un local de 1450 mètres carrés à Marseille, hébergeant une salle de sports. C’est là toute la philosophie de Cristal Rente : travailler avec les acteurs de l’économie présentielle, celle qui ne se délocalise pas mais assure au contraire la vitalité de territoires. 

« Des rentiers du XIXème siècle » ! Dans son éditorial du dernier bulletin trimestriel de Cristal Rente, la société de gestion emploie cette expression pour résumer l’état d’esprit qui, selon elle, a présidé à la conception de l’IFI.  Tout semble en effet se passer comme si les investisseurs immobiliers ne méritaient pas mieux que cette image dévalorisante. Le nouvel impôt sur la fortune immobilière paraît faire si peu de cas du rôle économique majeur du secteur du BTP, de la promotion et de la pierre-papier. Il oublie notamment qu’il est, selon les mots de l’édito, « une des rares activités non délocalisables », « un poids lourd représentant 10% du PIB national » et un auxiliaire efficace de la « dynamique des territoires ». La SCPI Cristal Rente en est une illustration éloquente. Les entreprises qui lui louent des locaux reflètent bien l’économie présentielle, celle qui, au-delà de l’inévitable révolution numérique, assure la pérennité de nombreux emplois dans les communes.

Un seul exemple, au 1er novembre 2017, le patrimoine de Cristal Rente s’est enrichi d’un local de 1450 mètres carrés à Marseille, occupé par une salle de sports. Dans cette même logique de proximité, les activités des locataires restent dominées par le commerce alimentaire (46,88% des baux, avec des enseignes comme Aldi, Lidl, Leader Price, Grand frais), l’automobile, le bricolage, les entrepôts, l’équipement de la personne, les parkings et les résidences gérées (étudiants, personnes âgées).

Au cours du troisième trimestre, 55 nouveaux souscripteurs sont venus s’adjoindre aux 937 porteurs de parts. La collecte s’est élevée à 3,44 millions d’euros.  Avec un nombre de parts qui s’établit désormais à 62796,  la capitalisation s’élève à 66 312 576 euros.  En début d’année, le prix de la part avait été porté de 1040 à 1056 euros.  Le taux de rendement interne s’établit à 6,10%.

Plus d'actualités...

Actualités connexes

Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection indépendante
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
En savoir plus
Contactez-nous