chargement Veuillez patientez...

Les taux des emprunts d’Etat de moins en moins négatifs !

Cet article a été écrit par Publiée le :

C’était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle : depuis la fin du mois de juin 2019, l’Etat français s’endettait à taux négatif sur son échéance phare à 10 ans. Une bonne nouvelle pour le budget de l’Etat bien sûr car cela contribue à diminuer la charge des intérêts payés sur la dette publique (un peu plus de 40 milliards € par an), mais aussi une mauvaise nouvelle économique car cette situation correspondait à des anticipations plutôt pessimistes des investisseurs sur les perspectives de croissance et d’inflation dans la zone Euro.

Le mouvement de baisse des taux semblait ne plus avoir de limite : année après année depuis une bonne décennie, on franchissait de nouveaux paliers à la baisse qui semblaient jusqu’alors
impossibles à atteindre.


2008 : la crise financière globale force les banques centrales à baisser agressivement leurs taux d’intervention, les échéances longues des emprunts d’Etat suivent le mouvement avec un taux de l’OAT 10 ans qui passe de 4,50% début 2008 à 3,40% début 2009.


En 2012, c’est la crise de gouvernance de la zone euro pendant laquelle Mario Draghi a dû sortir le « bazooka » monétaire pour sauver l’euro, avec sa fameuse phrase prononcée en juillet 2012 : « whatever it takes… ». Le taux à 10 ans des emprunts d’Etat français passe de 3,20% début 2012 à 2% à la fin de année-là. Et un nouveau palier est franchi en 2014 alors que se développe la politique monétaire non conventionnelle de la BCE : le taux à 10 ans passe de 2,5% à moins de 1% !


2019 : nouveau coup de théâtre. La guerre commerciale fait rage entre les Etats-Unis et la Chine, apportant par effet domino un gros coup de froid sur la croissance européenne, en particulier en Allemagne première économie de la zone euro. La BCE réactive sa politique monétaire non conventionnelle. Effet immédiat : le taux 10 ans devient négatif en juin 2019 et atteint même un point bas autour de – 0,45% à la fin du mois d’août.
Depuis deux mois cependant, les nouvelles s’améliorent sur le front économique et les taux repartent mécaniquement à la hausse. On s’approche même du taux zéro sur le 10 ans (dernière adjudication du Trésor à -0,03% sur l’échéance 11/2029 le 7 novembre).

Bonne nouvelle pour l’économie et les épargnants qui seront un peu moins pénalisés, moins bonne nouvelle pour les emprunteurs, que ce soit l’Etat ou les acheteurs de biens immobiliers financés à crédit dont les taux
d’emprunt suivent avec retard l’évolution de ceux de l’Etat.

Plus d'actualités...
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection indépendante
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
En savoir plus
Contactez-nous