chargement Veuillez patientez...

Baisse des prix de parts des SCPI d’Amundi Immobilier

Cet article a été écrit par Publiée le :

Les trois plus importantes SCPI du groupe Amundi Immobilier ont récemment révisé – à la baisse – leurs prix de parts, selon un communiqué de la société de gestion publié sur son site Internet, le 24 juillet dernier. C’est une décision qui fait suite à plusieurs années de revalorisations pour les SCPI Edissimmo (4,19 milliards d'euros de capitalisation), Rivoli Avenir Patrimoine (3,94 milliards d'euros) et Génépierre (990 millions d'euros). En cause ? La hausse brutale des taux d’intérêt qui entraîne une baisse des expertises sur les immeubles détenus en portefeuille.

Des baisses de prix de parts comprises entre -12% et -17%

Dans le détail, les prix de parts évoluent de la façon suivante pour ces trois SCPI gérées par Amundi Immobilier :

Ainsi, pour Rivoli Avenir Patrimoine, on revient sur un prix de part à peine supérieur à celui qui était en vigueur il y a 10 ans, soit 260 euros. Edissimmo – qui avait beaucoup moins revalorisé ces dernières années – se repositionne sur un niveau inférieur à celui de 2013, soit 204 euros contre 225 euros par part en 2013. Quant à Génépierre, le nouveau prix de part est aussi largement en-deçà de celui qui avait été décidé lors du passage de cette SCPI à capital variable en octobre 2014 : 224 euros contre 266,50 euros, à l’époque.

Les prix de parts affichaient une surcôte qui n’était plus tenable

Selon la société de gestion Amundi Immobilier, l’ajustement des prix de parts fait suite à des campagnes d’expertises exceptionnelles menées à mi-année qui ont mis en lumière une baisse supplémentaire de valeur des actifs en raison de la hausse brutale des taux d’intérêt constatée depuis plus d’un an : 300 points de base de hausse des taux longs français en 2022.

À la fin 2022, les valeurs de reconstitution de ces trois SCPI patrimoniales avaient déjà subi une correction significative sur un an, supérieure à la moyenne du marché : -6% pour Génépierre à 248,25 euros et -5,21% pour Edissimmo à 222,83 euros.

Par conséquent, la surcôte des prix de parts des SCPI d’Amundi Immobilier était devenue relativement importante : 8,76% pour Génépierre et 6,36% pour Edissimmo au 31/12/2022. Elles étaient proches de la limité réglementaire de 10% alors que la majorité des SCPI du marché restent aujourd’hui décotées par rapport aux valeurs de reconstitution de la fin de l’année dernière, malgré la correction récente du marché.

Les baisses supplémentaires d’expertises enregistrées par la société de gestion à fin juin 2023 ne lui ont laissé d’autre choix que de corriger les prix de parts de ses SCPI. En effet, « le résultat de cette actualisation a révélé un écart des valorisations de nos actifs d’environ 10% » selon le communiqué du gestionnaire d’actifs. « Cette baisse, qui s’additionne à un premier mouvement enregistré fin 2022, rend désormais obligatoire l’ajustement du prix de souscription de nos SCPI qui est trop éloigné de leur valeur de reconstitution, celle-ci reflétant la valeur intrinsèque du patrimoine », complète-t-il.

À l’issue de ces révisions drastiques de prix de parts, les SCPI Edissimmo, Rivoli Avenir Patrimoine et Génépierre ont réduit à presque zéro leur surcôte, ce qui laisse une certaine marge de sécurité avant d’envisager d’éventuelles dévalorisations supplémentaires, si les marchés immobiliers continuaient à corriger.

 

 

Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Plus d'actualités...

Par mot clé ...

SCPI & OPCI

NOVAPIERRE ALLEMAGNE 2
NOVAPIERRE ALLEMAGNE
LAFFITTE PIERRE
IMMORENTE
IROKO ZEN
FRUCTIRÉGIONS EUROPE
ALTIXIA CADENCE XII
PIERVAL SANTE
PIERRE EXPANSION SANTE
PFO
société

BNP PARIBAS REIM
FIDUCIAL GERANCE
HSBC REIM
AESTIAM
SOFIDY
PERIAL
AMUNDI
PAREF GESTION
IMMOVALOR GESTION
INTERGESTION
Investir en SCPI
Newsletter
Pourquoi nous choisir ?
  • Une sélection neutre
  • Une équipe de spécialistes dédiés
  • L'offre la plus importante du marché
Téléchargement
Guide
Découvrez notre guide pour bien investir en SCPI
Télécharger le guide